Charlemagne, savant ou illettré ?

Nous nous rendons au palais de Charlemagne pour interviewer Alcuin, le conseiller de Charlemagne.

« — Monsieur Alcuin, qui êtes-vous ?

— Je suis un moine, je viens d’Angleterre, de York où je suis né. Charlemagne m’a fait venir à Aix la Chapelle pour l’aider.

— Quelles sont vos occupations de la journée ?

— Dans la journée je reste avec mon illustre  empereur, je le conseille pour les grandes décisions, mais je n’ai pas de pouvoir.

— Et par la même occasion, quelles sont les occupations de Charlemagne ?

— Mon empereur Charlemagne aime se baigner dans le Rhin et dans des thermes (les bains chauds). Il prie matin et soir et encore pendant la nuit. Le soir, il aime se divertir en faisant des problèmes mathématiques.

Vous ne vous en doutez pas mais Charlemagne savait lire et parler le latin… mais il ne savait pas écrire. Or il voulait s’exercer à écrire. Alors Alcuin lui proposa de créer une écriture plus simple, la caroline, qui ressemblait beaucoup à notre écriture. Souvent la première lettre d’un paragraphe (qui s’appelait une lettrine) était richement décorée. Contrairement à l’écriture romaine, l’écriture caroline séparait les mots entre eux : elle était donc plus facile à lire.

— Monsieur Alcuin, pouvez-vous nous donner quelques problèmes à résoudre ?

Voici les problèmes que nous a proposé Alcuin :

  1. L’héritage des bouteilles : Un père de famille mourant laisse en héritage à ces 3 fils 30 fioles en verre dont 10 était pleines , 10 à moitié pleines et 10 vides. Trouvez un moyen de partager équitablement les fioles entre ses fils (donc en 3 parts égales).
  2. Le loup, la chèvre et le chou : Un homme veut faire traverser un fleuve à un loup, une chèvre et un chou. Sur sa barque il n’y a que deux places : une pour lui et une autre place. Voilà le problème : si le loup est seul avec la chèvre, il la mange. Si la chèvre est seule avec le chou, elle le mange. Comment les faire traverser ?
  3. L’échelle aux colombes : Sur une échelle il y a cent barreaux. Il y a une colombe sur le premier barreau, deux sur le second, trois sur le troisième, etc. jusqu’à cent… Combien y a-t-il en tout de colombes sur l’échelle ?

Essayez de résoudre ces problèmes, Charlemagne y arrivait. Et sinon, vous pourrez lire ici la solution.

Article écrit par Max, Iouli et Gaspard

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s